Les contes de Constance

Il était une fois un champs d'éolienne. Et tourne, tourne la roue Ce jour là, il y avait du vent. Ca soufflait fort et les éoliennes discutaient entre elles. Elles avaient un langage en ultra sons et il faut des machines compliquées pour que les hommes puissent déchiffrer ce qu'elles racontaient. Tant et si bien, qu'elles étaient tranquilles. Elles pouvaient dire tout ce qui leur chantait sans qu'on sache ce qu'elles racontaient.

Copyright
-
This text will be replaced

Voir le spectacle associé

La Fabuleuse Epopée de la...

Ecoutez les 105 autres contes de la rubrique