Les contes de Constance

Il était une fois un homme très laid, si laid qu'il en était fascinant C'était un turbulent : Il aimait lutter avec les bêtes au corps à corps. Un taureau lui avait arraché, d'un coup de corne, la lèvre supérieure. Un autre, lui avait écrasé le nez. Alors qu'il jouait du fouet, des porcs s'étaient rués sur lui et l'avaient couturé de blessures. Vous voyez qu'il n’était pas à moitié laid !

Copyright
-
This text will be replaced

Ecoutez les 53 autres contes de la rubrique