Les contes de Constance

Il était une fois un boulet de prison qui était si lourd quéil avait peine à bouger. Et ce boulet était malheureux parce quéil révait de libertéé é Quelle dréle de condition, jéai endossé ! à se disait le boulet étonné. é Si seulement jéavais été une plume, jéaurai pu voler, taquiner les enfants, écrire des poémes ! Mais un boulet ne peut rien faire de tout cela ! é

Copyright
-
This text will be replaced

Ecoutez les 41 autres contes de la rubrique