Les contes de Constance

Il était une fois, une vieille femme si séche, si ridée que sa peau ressemblait à du parchemin. Ses yeux paraissaient vides et son corps semblait fatigué de la vie. Et pourtant cette vieille se levait tôt le matin, et avec l'entrain d'une jeune fille

Copyright
-
This text will be replaced

Ecoutez les 105 autres contes de la rubrique